Journal de bord...

À peine né et nous voilà projeté dans un monde en perpétuel mouvement au point que nous en oublions très souvent de prendre notre temps.


On peut toujours aller plus vite, se rendre à l'étape suivante précipitamment mais on oublie que finalement tout doit se faire en son temps.


Ma mère me répétait toujours : "il faut laisser du temps au temps." Bien sûr, ça m'énervait car je voulais toujours aller plus vite et suivre mes idées à la vitesse de la lumière : celle qui me traversait entièrement. Ce n'est pas pour rien que j'ai bégayé dans mon enfance. Je voulais adapter ma réalité extérieure à ce qui se passait en moi intérieurement.


Et puis peu à peu, j'ai compris que je n'étais pas seule dans mes projets et que c'est pour cela que tout ne pouvait pas se faire à l'instant T, aussi qu'il y avait des étapes qui devaient se positionner avant d'autres : ce qu'on appelle le plan, que parfois mon mental influencé par l'égrégore collectif me faisait croire que tout devait se jouer ici et maintenant et surtout que j'avais des dons de clairvoyance et de médiumnité.


Mais aujourd'hui, il m'arrive, moi aussi, de dire à mes clients : "tout va se faire au bon endroit et au bon moment."


On ne peut pas maitriser ce qui se passe à l'extérieur mais on peut se rassurer intérieurement et s'offrir la meilleure manière de se comporter : vivre pleinement l'instant présent.





9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout