Journal de bord...

Je ne me suis pas toujours sentie libre de mes faits et gestes. En partie dû au fait de la présence de ma conscience que j'appelais Jiminy Cricket et aussi et surtout de celle de mon juge intérieur nourri des phrases de mon enfance qui m'empêchait de pouvoir aller là où mon coeur me le dictait.


Cela a eu de fortes incidences sur ma vie, me laissant finalement peu de répit pour être qui je souhaitais être vraiment ou alors en exprimant profondément énormément de culpabilité.


Mais un jour, la vie est bien plus forte que tous les acquis et elle vous montre qu'il y a un autre chemin à suivre.


Et aujourd'hui, je sais qu'il est très important d'être à l'écoute de sa petite voix intérieure : celle qui est bienveillante, douce et surtout qui ne nous met aucune pression, n'émet aucun jugement, aucune critique à notre égard.


Bien au contraire, elle nous dit : "vas y, fais cette expérience si le coeur t'en dit". Et cela m'a permise de pouvoir explorer d'autres plans de conscience.


C'est cette bienveillance et cette sagesse intérieure que j'ai retrouvé chez mes guides et je comprends aujourd'hui qu'il fallait d'abord que tout cela passe par moi, que je cesse d'être dure avec moi-même comme on avait pu l'être avec moi, me laissant parfois peu de répit, peu de repos et surtout peu de calme intérieur.